Démarches administratives consulaires

dimanches administratives

UFE Madrid informe

  • Depuis le début de la crise sanitaire, certains services ont été suspendus dans les ambassades et consulats. L’activité de délivrance des passeports et cartes nationales d’identité, par exemple, a souvent été interrompue, alors qu’un nouveau passeport est parfois indispensable pour renouveler son permis de séjour ou tout autre démarche obligatoire. Pour tous ces documents c’est bien à l’ambassade ou au consulat de votre pays de résidence qu’il faut s’adresser. Si vos papiers d’identité ont été commandés avant la crise sanitaire, ils seront conservés en toute sécurité par le consulat. Lorsque les mesures restrictives auront été levées dans votre pays de résidence, vous pourrez les récupérer.
  • C’est aussi dans ces établissements qu’il faut s’adresser en cas de demande de mariage ou de PACS qui ont été ajournées pour cause de fermeture de certains postes diplomatiques. Dés la reprise des activités l’instruction des dossiers reprendra.
  • On y répondra aussi à vos question, en cas de besoin de rapatriement vers la France du corps d’un membre de votre famille décédé de la Covid-19.
  • Certains personnels des ambassades et consulats sont aussi habilités à traiter les affaires sociales comme les bourses scolaires, les pensions de retraite ou les problèmes de fiscalité
  • Par ailleurs, si l’épidémie de coronavirus vous a obligé à rentrer définitivement en France, il faudra déposer vos demandes (pièces d’identité etc.) dans votre nouveau lieu de résidence en France. Vous pourrez aussi accéder à la couverture maladie maternité sur la base de la condition de stabilité de résidence, sans délai de carence, cette mesure ayant été temporairement levée dans le cadre de l’épidémie de Covid-19.

Situation financière difficile suite à la situation sanitaire

  • En cas de dégradation d’une situation financière liée à la crise sanitaire (perte de logement, d’emploi), il faut en priorité s’appuyer sur les dispositifs d’aide sociale et financière mis à disposition dans votre lieu de résidence (employeur, système de sécurité sociale, agence nationale d’emploi, etc.) ainsi qu’aux ressources mises à disposition par la solidarité familiale, amicale et associative (transfert d’argent – via Western Union, MoneyGram, etc. – sociétés de bienfaisance françaises).
  • Une plateforme d’entraide concernant les problèmes liés à l’épidémie de Covid-19 et rencontrés par les Français à l’étranger existe. Il s’agit du site Solidarité-de.fr, au travers duquel le réseau de Français établis hors de France apporte soutient et conseils à leurs compatriotes en difficulté.

Coordonnées des ambassades et des consulats de France dans le monde

Article reproduit avec l’autorisation du Journal des français à l’Étranger que nous remercions

ATTENTION : Compte tenu du contexte lié à l’épidémie de Covid-19 en Espagne, le fonctionnement des services consulaires se limite strictement aux situations d’urgence avérée et les démarches administratives pourraient être traitées dans des délais supérieurs à la normale. En outre, si vous aviez un rendez-vous ou si vous prévoyez de vous déplacer au Consulat Général de France, prière de bien vouloir vérifier préalablement les conditions d’ouverture sur notre site internet :

https://es.ambafrance.org/Etat-d-alarme-en-Espagne-a-compter-du-14-mars-2020-10361#t2-Consequences-pour-le-fonctionnement-du-Consulat-general-de-France-a-nbsp

Je demeure à votre disposition: Francis HUSS

Conseiller des Français de l’Étranger (péninsule ibérique)

Président de l’Union des Français de l’Étranger – Espagne

34 616 99 81 07http://www.ufeandalousie.org/wp-content/uploads/2020/09/lecture-été-1.pdf

Fondation Yves Rocher: 4ème EDITION DU PRIX « TIERRA DE MUJERES » ESPAGNE

TIERRA DE MUJERES

Nous sommes heureux de partager avec vous ce communiqué de presse de la nouvelle édition du Prix Terre de Femmes de la Fondation Yves Rocher en Espagne qui doté de 10.000€, vise à récompenser l’engagement de femmes dans la protection de l’environnement.

Le document contient aussi un lien vers le Dossier de Presse concernant les 3 nouvelles lauréates espagnoles qui ont reçu le Prix 2019-2020 pour leurs projets inspirants et si admirables, en Espagne et au Mexique.

 

Le Prix Terre de Femmes soutient le leadership de femmes exceptionnelles qui chaque jour s’engagent pour changer le monde.  Agissant pour atteindre les objectifs du développement durable définis par les Nations Unies, la Fondation Yves Rocher a déjà récompensé plus de 430 femmes dans 50 pays. Depuis sa création, il y a 19 ans par Jacques Rocher, fils du fondateur, ce prix organisé dans 11 pays a permis de soutenir leurs projets pour un total de 2 millions d’euros.

 

Suite au grand succès des 3 éditions précédentes, Yves Rocher organise de nouveau le Prix Terre de Femmes afin de mettre en lumière la force du combat de femmes à la tête de fondations, associations ou ONG engagées dans la défense de l’environnement..

Les meilleurs projets seront sélectionnés par un jury composé d’experts dans la protection de la planète, de femmes importantes du monde des affaires et de personnalités influentes des médias.

 

Pour participer au Prix, les candidatures doivent être envoyées au plus tard le 30/09/2020 à travers le formulaire disponible sur le site www.tierrademujeres.es.

N’hésitez pas à diffuser cet appel à candidature…on se sait jamais d’où peuvent venir les meilleurs projets !

Fiche d’inscription IV Edition du Prix: https://www.yrnet.es/bases/ficha-de-participacion-tierra-de-mujeres-2020-2021.pdf

Règlement: https://www.yrnet.es/bases/reglamento_tierra_de_mujeres_2020-2021.pdf

 

Assistance santé -15% de remise immédiate sur la première année d’adhésion.

L’UFE s’est associée à AXA, pour mettre en place une assistance santé mondiale qui vous permet d’être couvert pour les risques essentiels lorsque vous vivez à l’étranger.
 
Notre assistance, faite sur mesure à partir des retours d’expériences souvent dramatiques de personnes ne disposant d’aucune protection, vous offre quatre garanties essentielles, valables dans le monde entier :
  • Téléconsultation médicale H24/7 avec un médecin français 
  • Deuxième avis médical par les meilleurs experts médicaux en cas de maladie grave
  • Evacuation médicale en cas d’urgence (50.000€ de frais médicaux en cas de transfert médical en dehors du pays de résidence)
  • Support en cas de retour en France (aide administrative, soutien psychologique, recherche d’établissement médical)

Vous pouvez dès aujourd’hui bénéficier de 15 % de remise immédiate sur la première année d’adhésion à l’Assistance Santé UFE (soit 60 euros d’économie) avec le code AXAUFE15 (à renseigner dans la case code promo).

Je découvre l’offre

L’Espagne dit au revoir..suite

L’Espagne dit au revoir le 21 juin à presque 100 jours d’’état d’alerte. La « nouvelle normalité » s’installe donc, avec des différences selon les Communautés autonomes et quelques mesures communes à tout le territoire. Petit guide de la nouvelle situation.

La « nouvelle normalité » s’est installée sur l’ensemble du territoire le dimanche 21 juin, ce qui veut dire que les restrictions en vigueur pendant l’état d’alerte sont levées. Cependant, tant que le virus restera une menace, la vie ne sera plus ce qu’elle était auparavant et certaines mesures préventives devront être suivies jusqu’à ce qu’un vaccin soit trouvé.

Avec la fin de l’état d’alarme, les Communautés autonomes récupèrent leurs compétences et chacune décide d’adopter les mesures sanitaires et autres protocoles qu’elles jugeront nécessaires. La Catalogne, par exemple, se distingue même du concept de « nouvelle normalité » et parle de « phase de récupération ». Par contre, en cas de nouvelle épidémie, le ministère de la Santé pourra rétablir les restrictions.

MOBILITÉ RETROUVÉE EN ESPAGNE ET AUX FRONTIÈRES

Depuis le dimanche 21 juin, les restrictions à la mobilité sur le territoire espagnol sont supprimées. Par ailleurs, les frontières avec les pays de l’espace Schengen sont à nouveau ouvertes, et la quarantaine obligatoire de 14 jours pour les touristes arrivant dans le pays est supprimée. À partir du 1er juillet, les frontières s’ouvriront pour les personnes en provenance du Portugal et des pays hors Union européenne.

MESURES COMMUNES A TOUS LES TERRITOIRES

En plus de la mobilité retrouvée, la mesure commune à toute l’Espagne reste l’utilisation obligatoire de masques dans les transports en commun ainsi que dans les espaces en plein air ou fermé, à usage public, s’il n’est pas possible de garantir une distance de sécurité d’au moins 1,5 mètre (elle était auparavant de 2 mètres). Le non-respect de cette obligation sera puni d’une amende pouvant aller jusqu’à 100 euros.

Cette mesure prévoit cependant quelques exceptions pour les personnes qui souffrent d’un handicap ou d’une maladie respiratoire, ainsi que dans les activités incompatibles avec l’utilisation de masques, comme le sport ou la consommation d’aliments.

Enfin, dans les centres de travail, des mesures de ventilation, de nettoyage et de désinfection doivent être adoptées conformément aux protocoles établis, ainsi que la mise à disposition pour les travailleurs d’eau et de savon ou de gels hydroalcooliques et l’adaptation des postes et des horaires, de manière à garantir le maintien de la distance de sécurité de 1,5 mètre.

Armelle Pape Van Dyck

Depuis le 21 juin, l’Espagne dit au revoir à presque 100 jours d’état d’alerte.

L’Espagne dit au revoir le 21 juin à presque 100 jours d’’état d’alerte. La « nouvelle normalité » s’installe donc, avec des différences selon les Communautés autonomes et quelques mesures communes à tout le territoire. Petit guide de la nouvelle situation.

La « nouvelle normalité » s’est installée sur l’ensemble du territoire le dimanche 21 juin, ce qui veut dire que les restrictions en vigueur pendant l’état d’alerte sont levées. Cependant, tant que le virus restera une menace, la vie ne sera plus ce qu’elle était auparavant et certaines mesures préventives devront être suivies jusqu’à ce qu’un vaccin soit trouvé.

Avec la fin de l’état d’alarme, les Communautés autonomes récupèrent leurs compétences et chacune décide d’adopter les mesures sanitaires et autres protocoles qu’elles jugeront nécessaires. La Catalogne, par exemple, se distingue même du concept de « nouvelle normalité » et parle de « phase de récupération ». Par contre, en cas de nouvelle épidémie, le ministère de la Santé pourra rétablir les restrictions.

MOBILITÉ RETROUVÉE EN ESPAGNE ET AUX FRONTIÈRES

Depuis le dimanche 21 juin, les restrictions à la mobilité sur le territoire espagnol sont supprimées. Par ailleurs, les frontières avec les pays de l’espace Schengen sont à nouveau ouvertes, et la quarantaine obligatoire de 14 jours pour les touristes arrivant dans le pays est supprimée. À partir du 1er juillet, les frontières s’ouvriront pour les personnes en provenance du Portugal et des pays hors Union européenne.

MESURES COMMUNES A TOUS LES TERRITOIRES

En plus de la mobilité retrouvée, la mesure commune à toute l’Espagne reste l’utilisation obligatoire de masques dans les transports en commun ainsi que dans les espaces en plein air ou fermé, à usage public, s’il n’est pas possible de garantir une distance de sécurité d’au moins 1,5 mètre (elle était auparavant de 2 mètres). Le non-respect de cette obligation sera puni d’une amende pouvant aller jusqu’à 100 euros.

Cette mesure prévoit cependant quelques exceptions pour les personnes qui souffrent d’un handicap ou d’une maladie respiratoire, ainsi que dans les activités incompatibles avec l’utilisation de masques, comme le sport ou la consommation d’aliments.

Enfin, dans les centres de travail, des mesures de ventilation, de nettoyage et de désinfection doivent être adoptées conformément aux protocoles établis, ainsi que la mise à disposition pour les travailleurs d’eau et de savon ou de gels hydroalcooliques et l’adaptation des postes et des horaires, de manière à garantir le maintien de la distance de sécurité de 1,5 mètre.

MESURES MISES EN PLACE A MADRID

La Communauté de Madrid a décidé d’un retour progressif à la normalité, avec le maximum de prudence possible. C’est ainsi que le gouvernement autonome a établi 2 phases : une première, du 21 juin au 5 juillet inclus ; et une deuxième, à partir du 6 juillet.

Zones fermées

La capacité dans les espaces fermés sera de 60% du 21 juin au 5 juillet, tandis qu’à partir du 6 juillet, elle sera de 75%. Cette mesure concerne les locaux commerciaux, les magasins de vente au détail, les centres commerciaux, les bibliothèques, les monuments, les musées, les cinémas, les théâtres, les auditoriums, les installations sportives en salle, les établissements de jeux et de pari, les académies, les auto-écoles, les foires, les congrès, les parcs d’attractions, les zoos et aquariums, et enfin les arènes.

Restauration, hôtels et discothèques

Du 21 juin au 5 juillet, les bars et restaurants pourront ouvrir avec une capacité de 60% à l’intérieur et 80% sur les terrasses. Ce chiffre sera porté à 75% et 100%, respectivement, à partir du 6 juillet. En revanche, dans les hôtels et les logements touristiques, la capacité des espaces communs ne peut dépasser 60% jusqu’au 5 juillet et 75 % à partir du 6 juillet. En ce qui concerne les boîtes de nuit, elles resteront fermées jusqu’au 5 juillet.

Piscines

Les piscines de la Communauté de Madrid seront ouvertes à partir du 1er juillet à 50%. Quant aux piscines récréatives -tant privées que municipales, elles conserveront jusqu’à nouvel ordre une capacité maximale de 50%, tandis que les piscines sportives – privées et municipales – auront une capacité de 75%.

Aires de jeux et colonies de vacances

Les aires de jeux pour enfants pourront rouvrir, à l’exception de celles qui se trouvent en montagne, sauf s’il est possible de garantir une capacité maximum de 75%, ainsi que la désinfection des aires de pique-nique, fontaines, etc… Les piscines de balles ne pourront pas encore retrouver leur activité.
Par ailleurs, les colonies de vacances sont autorisées (avec 300 personnes en plein air et 75 dans des espaces fermés), mais la baignade dans les rivières, les lacs et les piscines naturelles est interdite.

Gymnases

Les activités de groupe sans contact physique peuvent être réalisées dans les gymnases, limitées d’abord, jusqu’au 5 juillet, à 20 personnes (ou 60% de la capacité), puis à partir du 6 juillet à 25 personnes (ou 75 % de la capacité).

Centres commerciaux et marchés

Dans les centres commerciaux et les marchés, jusqu’au 5 juillet, la capacité sera limitée à 60% de leurs espaces communs. À partir du 6 juillet, le taux d’occupation sera porté à 75%. Le Rastro est toujours fermé et la mairie n’a pas encore confirmé si elle autorisera sa réouverture le dimanche 28 juin, le principal problème étant le contrôle des nombreux accès au célèbre marché aux puces madrilène.

Transport public et privé

Dans le cas des voitures, il est maintenant possible d’occuper tous les sièges, indépendamment du fait que les occupants vivent ou non ensemble. Les transports publics assureront 100% du service aux heures de pointe pour éviter les agglomérations.

Amelle Pape Van Dyck

FrenchSpanishEnglish
0
× Contact