Oasis Centro Detox

 

¿QUIÉNES SOMOS?

Center Oasis S.L. es un centro de Naturopatía Olística, dedicado a la desintoxicación del azúcar, de las grasas, de los alimentos industriales de las toxinas ambientales otras desintoxicaciones

.Se divide en tres departamentos:

1-. IntelCosmet, nuestra marca, especializada en el cuidado de la piel, se basa en la biotecnología vegetal y marina.
Somos creadores de productos cosméticos, para uso personal y profesional, es decir, productos técnicos para terapeutas. 
Se venderán en línea a partir de septiembre.
2- Bio-Vitalidad: departamento dedicado a la creación de productos biodinámicos: frescos, naturales y locales, como el méli-mélo de verduras, los zumos probióticos de verduras y frutas, la chuleta de verduras.
Encontrará la lista en : www.bio-vitalidalida.com y. se venden en linea
.-3 – Alquiler de salas de consulta para terapeutas como psicólogos, naturópatas, nutricionistas, masajistas…
Nuestra oficina central está ubicada:
Calle de las Jacarandas N°16, 29629 Benalmádena-Costa
Telefono: 634 687 541

 


2- Bio-Vitalidad : departamento dedicado a la creación de productos biodinámicos: frescos, naturales y de proximidad; como el Méli-Mélo de verduras, los zumos de v

—————————————

QUI SOMMES-NOUS?

Center Oasis S.L. est un centre de Naturopathie Olistique, dédié à  la détoxification du sucre, des graisses, du tabac, de l’alimentation industrielle, des toxines environnementales et autresintoxications…

Il est divisé en trois départements :

1-. IntelCosmet, notre marque, spécialisée dans les soins de la peau, est basée sur la biotechnologie végétale et marine.
Nous sommes créateurs de produits cosmétiques, à usage personnel et professionnel, c’est-à-dire des produits techniques pour les thérapeutes.
Ils seront vendus en ligne à partir de septembre.
2- Bio-Vitalité : département dédié à la création de produits biodynamiques: frais, naturels et locaux, tel que méli-mélo de légumes, des jus de légumes et de fruits probiotiques, des steak végétal. Vendu en ligne.
Vous trouverez tous ces produits sur : www.bio-vitalidalida.com
-3 – Location de salles de consultation pour des thérapeutes tels que psychologues, naturopathes, nutritionniste, massothérapeutes..
Notre siège social est situé:
Calle de las Jacarandas N°16, 29629 Benalmádena-Costa
Téléphone: 634 687 541

 

Conférence annuelle fiscale franco espagnole.

11 ème Conférence Annuelle Fiscale Franco Espagnole    

 Programme du webinar:

 

1) Nouveautés fiscales en Espagne  qui concernent les particuliers.

 2) Nouveautés fiscales en France qui concernent les particuliers non résidents.

 3) Demande de remboursement des prélèvements sociaux: quelle est la situation actuelle?

 4) Mesures de restructuration patrimoniale permettant de pallier la potentielle disparition des abattements en matière d´impôt sur le patrimoine, droits de succession et droits de donation en Espagne.

 Infos pratiques:

  •  ·        Vendredi 16 avril 2021
              10h00
    Durée: environ 60 minutes
    Plateforme ZOOM
  • Conférence gratuite pour les membres de l´UFE (limitée à 100 personnes). Pour y assister, l’inscription est obligatoire.

Inscrivez-vous en cliquant ICI

Une fois votre inscription aprouvée, vous recevrez un email de confirmation. Après, vous n´aurez qu´à cliquer sur le lien que vous recevrez par mail, le jour et à l´heure prévue et inserer le code que vous recevrez dans le mail de confirmation.

Si vous n´avez pas l´application zoom installée sur votre ordinateur/portable, vous devrez la télécharger pour pouvoir accéder à cette réunion. Le téléchargement est gratuit et vous pouvez le faire avant ou après de vous inscrire au webinar, mais en tout cas avant le jour de la conférence, afin de vous assurer de pouvoir y accéder.

 Miguel Morillon
Avocat:   http://www.morillon-avocats.com
Pº Castellana 259C. Planta 18 
Torre de Cristal 
28046 Madrid 
Tlf:   + 34 91 119 05 35 
Fax:  + 34 91 119 05 01

Requête devant le Conseil d’Etat pour l’accès de tous le Français au territoire national

Vous êtes nombreux à nous demander ce qu’il est de notre requête visant a réagir contre l’atteinte inacceptable aux droit civiques des Français  de l’étranger qui souhaitent rentrer en France. La section du contentieux des Conseil D’Etat a tenu une audience le 3 mars pour examiner la requête de l’UFE demandant d’ordonner la suspension de l’exécution de certaines dispositions des décrets du 15 janvier et du 30 janvier 2021. Où en est-on ?

D’autres requêtes similaires émanant de particuliers ont également été examinées le 3 mars et le lendemain.
 
Nous attendons une communication du jugement en fin de semaine.
 
Par ailleurs, demeure pendante la requête de l’UFE en annulation des mêmes mesures gouvernementales, qui sera jugée au fond ultérieurement.
 
Rappelons que sont visées les mesures du pouvoir exécutif qui imposent aux Français de l’étranger de justifier de  » motifs impérieux  » s’ils veulent pouvoir venir en France en provenance d’un Etat situé en dehors de l’espace européen.
 
L’Union des Français de l’Étranger constate que la France est le seul pays au monde à imposer de telles conditions restrictives à certains de ses ressortissants.
 
Elle rappelle que le droit de rentrer dans son pays est un droit fondamental et absolu, garanti par l’article 3 du protocole numéro 4 de la Convention européenne de sauvegarde des droits de l’homme qui dispose :
 » nul ne peut être privé du droit d’entrer sur le territoire de l’Etat dont il est le ressortissant. »
 
A la différence des dispositions de l’article 2 du même protocole qui réservent la possibilité de restreindre la liberté de circulation pour des motifs liés à la protection de la santé, l’article 3 ne le permet pas. Il consacre donc ce droit comme un droit absolu.
 
Le gouvernement fait en outre dépendre l’entrée du territoire national à certains de ses ressortissants à la justification des motifs du voyage, en violant le droit au respect de la vie privée et de la vie familiale.
 
Il convient de rappeler que nos ressortissants sont déjà de toute façon soumis à l’obligation de réaliser un examen biologique moins de 72 heures avant leur départ, d’accepter un nouvel examen à l’arrivée, et de se soumettre le cas échéant à un isolement de 7 jours suivi d’un nouvel examen.
 
L’UFE ne conteste pas ce dispositif que le gouvernement s’est malheureusement montré incapable d’appliquer dans les départements les plus touchés par l’épidémie.
 
Enfin les dispositions attaquées constituent une discrimination manifeste et injustifiée entre les citoyens venant de l’espace européen et les autres, sans que la situation sanitaire le justifie. Le ministère de la santé s’est montré incapable de produire une justification médicale à cette discrimination. Il invoque la citoyenneté européenne, mais n’explique pas pourquoi la France est le seul pays à prendre de telles mesures contre ses propres ressortissants.
 
Il ne s’agit nullement de contester des mesures qui peuvent être prises à l’arrivée en France pour isoler et soigner les personnes détectées porteuses du virus Covid-19, d’où qu’elles viennent. Il s’agit d’un combat pour les droits civiques des Français de l’étranger.
 

Dernière Minute

Un nouveau décret publié le 12 mars se borne à élargir à quelques pays la catégorie des Français dispensés de motifs impérieux. Cette évolution géographique renforce l’argumentation de l’UFE considérant qu’il y a une discrimination flagrante entre deux catégories de Français de l’étranger – discrimination qui ne se rattache à aucun critère sanitaire.
 En effet, dans cette nouvelle catégorie de pays, figurent, entre autres, l’Australie, Singapour et le Japon où le virus est pratiquement éradiqué. On y voit aussi la Grande-Bretagne où le virus circule encore activement alors que n’y figure pas le Canada ! C’est donc toujours l’arbitraire qui règne.
 Quant à la liste des motifs impérieux, elle évolue également mais ne relève d’aucun texte réglementaire. Elle évolue, donc, au gré des circonstances. Or un motif est imperieux ou il ne l’est pas. On remarquera que le Ministre chargé des Affaires étrangères ne figure toujours pas parmi les signataires de ce décret.
L’UFE persiste dans son combat pour les droits civiques des Français de l’étranger.
 Elle reconnait naturellement au gouvernement français le droit et même le devoir de prendre toutes les mesures sanitaires qu’il juge nécessaires aux frontières (comme à l’intérieur du pays). Mais elle conteste le droit du pouvoir exécutif de fermer la frontière de leur pays aux Français de l’étranger qui souhaitent revenir en France pour quelque motif que ce soit.

UFE MONDE

Doit-on faire un test PCR pour voyager, alors que l’on vient de ce faire vacciner.

passeport et vaccin

A ce stade de l’épidémie Covid-19, l’exigence du teste PCR négatif pour les voyageurs vers l’étranger répondant aux exigences des pays de destination est la règle .

La mise en place d’un passeport vaccinal pour s’affranchir de cette obligation n’est pas (encore) à l’ordre du jour.

Le test PCR devra avoir été réalise 72 heures avant le départ pour la plupart des voyageurs européens voulant entrer sur leur territoire.

On ne fume plus dans la rue, cafés fermés à 1h…. 11 mesures ce lundi

En Espagne, 2 987 cas de Covid au cours des dernières 24 heures, 455 nouveaux cas et 5 décès en Andalousie…Face à cette réactivation de la pandémie, le ministère de la santé, avec l’approbation de toutes les communautés, a déclaré pour la première fois onze actions coordonnées dans tout le pays pour arrêter la propagation du coronavirus. Ces mesures touchent sept secteurs : la vie nocturne, les hôtels et restaurants, les centres de santé sociale, les événements de masse, le dépistage spécifique et la consommation d’alcool et de tabac, comme l’a précisé le ministre de la santé, Salvador Illa.

Comme l’a déclaré M. Illa lors de sa conférence de presse, les foyers – et donc les contagions – se sont multipliés ces dernières semaines, même si la situation reste moins dure qu’au printemps

La situation actuelle n’est pas comparable à celle que nous avions en mars

11 mesures pour éviter un rebond de la pandémie et donc un confinement

Ainsi, le ministère de la santé en accord avec les régions ont convenu de fermer les boites de nuit et les lounges (bar de copas) qu’ils accueillent ou non des spectacles musicaux.

Par ailleurs, dans les hôtels, les restaurants, les terrasses et les bars/restaurants de plage, la distance minimale de 1,5 mètre doit être garantie pour le service au bar ainsi qu’entre les tables, avec un maximum de 10 personnes par table. Tous ces établissements doivent fermer à 1 heure du matin au plus tard, et aucun nouveau client ne pourra être admis après minuit.

 

LePetitJournal.com Andalousie

FrenchSpanishEnglish