• ++34 952 372 885
  • info@ufeandalousie.org

cercle de lecture grand Marbella

Cercle de lecture grand Marbella présente: « Le meilleur des mondes » d’Aldous Huxley

Le  vendredi 22 mars à 19h00, je vous propose de discuter autour du célèbre  ouvrage d’Aldous Huxley, « le meilleur des monde ».

Les persones intéressées  à continuer la soirée, sont priées de bien vouloir me le faire savoir, afin de réserver une table au restaurant…

Résumé:

Défi, réquisitoire, utopie, ce livre mondialement célèbre, chef-d’œuvre de la littérature d’anticipation, a fait d’Aldous Huxley l’un des témoins les plus lucides de notre temps.
« Aujourd’hui, devait écrire l’auteur près de vingt ans après la parution de son livre, il semble pratiquement possible que cette horreur s’abatte sur nous dans le délai d’un siècle. Du moins, si nous nous abstenons d’ici là de nous faire sauter en miettes… Nous n’avons le choix qu’entre deux solutions : ou bien un certain nombre de totalitarismes nationaux, militarisés, ayant comme racine la terreur de la bombe atomique, et comme conséquence la destruction de la civilisation (ou, si la guerre est limitée, la perpétuation du militarisme) ; ou bien un seul totalitarisme supranational, suscité par le chaos social résultant du progrès technologique. »

Bienvenue au Centre d’Incubation et de Conditionnement de Londres-Central. À gauche, les couveuses où l’homme moderne, artificiellement fécondé, attend de rejoindre une société parfaite. À droite : la salle de conditionnement où chaque enfant subit les stimuli qui plus tard feront son bonheur. Tel fœtus sera Alpha – l’élite – tel autre Epsilon – caste inférieure. Miracle technologique : ici commence un monde parfait, biologiquement programmé pour la stabilité éternelle… La visite est à peine terminée que déjà certains ricanent. Se pourrait-il qu’avant l’avènement de l’État Mondial, l’être humain ait été issu d’un père et d’une mère ? Incroyable, dégoûtant… mais vrai. Dans une réserve du Nouveau Mexique, un homme Sauvage a échappé au programme. Bientôt, il devra choisir : intégrer cette nouvelle condition humaine ou persister dans sa démence…

Cercle de lecture Grand Marbella

L’Edit de Fontainebleau, signé par Louis XIV, le 18 octobre 1685, révoque  l’Edit de Nantes par lequel Henri IV, en 1598, avait octroyé une certaine liberté de culte aux Protestants.

Les églises Réformées disparaissent et les Protestants sont contraints à la clandestinité ou à l’ exil.  Ceux -ci perdent également leur identité sociale. Refusant l’abjuration deux cent mille d’entre eux s’enfuient de FRANCE vers les pays protestants d’ EUROPE appelés « pays du Refuge ».

Seule voix critique, VAUBAN, dans son « Mémoire pour le rappel des Huguenots » adressé à LOUVOIS en 1688 dresse le bilan catastrophique de l’Edit deFONTAINEBLEAU:
-fuite des capitaux.
-fuite de nombreux artisans.
-baisse catastrophique du commerce.
-fuite des militaires huguenots.
-fuite de nombreux intellectuels.
Sans résultat car, en FRANCE, approbation est quasi-unanime.
Notre ami MEINRAD BUSSLINGER, lui même Protestant, nous présentera son livre « L’apport économique et culturel des Huguenots aux pays du Refuge ».
L’auteur y développe un aspect méconnu de la révocation de l’Edit de NANTES à savoir ses conséquences paradoxales : pertes matérielles pour la FRANCE et simultanément accroissement de son rayonnement grâce au « savoir faire » de ces exilés.
MEINRAD BUSSLINGER, une fois terminé ses études à GENEVE et à HARVARD fait une brillante carrière d’homme d’affaires international. Retiré, il décide en 2010 de réaliser un rêve d’enfance: écrire la Saga des Huguenots en exil. Après cinq années de recherches, sans formation spécifique, rassemblant une incroyable documentation, il couche sur papier son rêve. En 2016 son ouvrage, véritable thèse d’historien, est éditée.
Je vous invite à nous rejoindre le 22 Février 2019 à 19h00, au Restaurant « El Campanario golf resort » pour rencontrer et écouter MEINRAD BUSSLINGER.
 
MICHEL GEHIN

Cercle de lecture Marbella. 1984 de George Orwell

Premier cercle de lecture 2019:

Cercle de lecture Grand Marbella 2019.
Présentation et débat portant sur l’ouvrage de George Orwell 1984, roman visionnaire, qui nous mettait en garde.
En 1948 il avait tout anticipé:

  • le contrôle et la surveillance des individus par le  » télécran « ,
  • la novlangue, le double penser, le terrorisme intellectuel…
  • son image du futur :  » une botte piétinant un visage humain « .

En 2019 cette botte symbolique ce sont les big data qui formatent et uniformisent les pensées des individus, ce sont aussi les fake news, mensonges érigés en vérités historiques et c’est surtout l’intelligence artificielle qui, grâce à une multitude d’algorithmes, grignote jour après jour nos libertés individuelles. Véritable big brother dans un contexte moderne;

La qualité et la profondeur du débat qui a suivi la présentation du roman a montré que cette transformation de la société préoccupe nombre d’entre nous;

Michel Géhin

Cercle de lecture Grand Marbella- 1984 de George Orwell

Cher amis lecteurs,
 
Monsieur Juan Ignacio, directeur du Restaurant «  EL CAMPANARIO GOLF RESORT » met gracieusement à notre disposition une salle de réunion, il serait de bonne courtoisie que nous soyons nombreux le  4 janvier 2019, à participer au repas après la présentation du livre, qui aura lieu a 19h00
 
Deux menus nous sont proposés  « VIANDE OU POISSONS »au prix de 25 €  Boisson incluse .
 
Merci de nous confirmer votre présence et votre choix par retour email, et ce, avant le1 janvier 2019
 
D’avance je vous en remercie 
M.Gehin

En 2017 ce que GORGES ORWELL avait cauchemardé MARK ZUCKERBERG l’a fait en fournissant à la société CAMBRIDGE ANALYTICA less données personnelles de 87 millions d’utilisateurs de FACEBOOK sans leur autorisation. En novembre 2018 nous apprenons que depuis 8 mois les policiers chinois de 16 provinces sont équipés de lunettes à reconnaissance faciales. Un nouveau pas vers une surveillance absolue des citoyens,  et ce, grâce à l’intelligence artificielle. Cette fois BIG BROTHER est vraiment là. Nous devons cette expression à GEORGES ORWELL. Son ouvragele plus célèbre  » 1984  » s’est vendu à 30 millions d’exemplaires dans le monde entier Chine incluse.

                                      —————————————————————-
 
ERIC BLAIR est un citoyen britannique né aux Indes en 1903, étudiant à ETON en 1917, policier en Birmanie de 1922 à 1927, puis écrivain à Londres sous le nom de plume GEORGES ORWELL.
De 1936 à 1937 il rejoint les milices du  » POUM « à Barcelone. Réformé pour raisons de santé en 1941 il devient producteur à la BCC, puis se consacre entièrement à l’écriture. Il meurt en 1950 de la tuberculose.
 
RESUME de  » 1984 « :
L’Histoire se passe à Londres en 1984. Le monde est divisé en trois grands blocs : L’OCEANIA, L’EURASIA et L’ESTASIA. Ces trois pays sont en guerre perpétuelle pour prendre le contrôle
de  » QUART MONDE  » et de l’ANTARTIQUE. WILSON, 39 ans, citoyen d’OCEANIA, est employé au  » MINISTERE DE LA VERITE « . C’est un déviationniste qui prend peu à peu conscience de ses
opinions contraires à celles prônées par le Parti. Avec JULIA son amie il vit un amour clandestin, tous deux rêvent de rejoindre un mouvement de soulèvement  » LA FRATERNITE « . Dénoncé par
un agent provocateur ils sont arrêtés comme  » CRIMINELS DE LA PENSEE « . WILSON apprend qu’il était sous surveillance depuis 7 ans grâce à un téléécran installé à son insu dans son appartement.
Il sera torturé pendant des jours et des semaines jusqu’à ce qu’il perde ses convictions morales et soit prêt à accepter n’importe quelle vérité pourvu qu’elle émane du Parti. Finalement, à bout, il dénoncera JULIA. Son amour et sa loyauté envers son amie, tout ce qu’il lui restait d’humain, lui ayant été arraché, le Parti le considère  » rééduqué ». Relâché, vide de toute humanité, il plonge dans l’alcoolisme. Lorsd’une rencontre fortuite avec JULIA, cette dernière lui avoue l’avoir dénoncé. Cette trahison mutuelle met un terme à leur amour. WILSON devient un admirateur inconditionnel de BIG BROTHER; 
 
Ce livre intéressera ceux qui s’interroge sur les dérives actuelles de notre société. Celle-ci se transformant, jour après jour, clic par clic, en une société policière. PROBLEME  D’ETHIQUE ?
 
Michel Gehin
1
Aller à la barre d’outils