• ++34 952 372 885
  • info@ufeandalousie.org

Nos UFE.

Nos permanences

Nos prochaines permanences:

 
 panneauBenalmádena:  tous les mardis de 11h00 à 13h00 –  Sur rendez-vous. Avenida de la Constitución, N° 26 Rez de chaussée
Elisa Vasquez: +34 952 372 885  tresoriere@ufeandalousie.org 
Torremolinos: sur rendez-vous,info Bar Cafeteria « El Rocio », 133 Avenida Carlota Alessandri, en face de LIDL
Tina Verpoorten      626 26 64 53          torremolinos@ufeandalousie.org
Fuengirola: Josée Lombardo, Prisca Vanier                  Tous les premiers jeudis du mois à 18h30 au restaurant le Bambú, Puerto deportivo    info@ufeandalousie.org                                 
Málaga:      Marion Izpitarte tous les premiers jeudis du mois à partir de 18h00.  Restaurant O’Labo, 10 calle Somera                                           info@ufeandalousie.org
Estepona/Sotogrande: Valeriana Servianoff, Michel Sauvage – Sur rendez-vous +33 787 827 175                    +34 683 498 082                        info@ufeandalousie.org
 

Permanence Fuengirola

 

Une rencontre mensuelle organisée par le responsable Fuengirola, François Viscaino, est proposée aux membres UFE résidant dans la ville de Fuengirola au restaurant « La  Maceta », chaque premier mercredi de chaque mois de 17h00 a 19h00.

Contact

François Viscaino, Responsable Fuengirola,
fuengirola@ufeandalousie.org

 

L’UFE Avenir Andalousie est lancée !

C’est officiel depuis le 14 juillet 2014 : la section Avenir de l’UFE Andalousie a été lancée ! La présidence sera assurée par Julie Marianna David, qui est également la responsable Communication de l’association.

Qu’est-ce que l’UFE Avenir ?

L’UFE Avenir est la section dédiée à la jeunesse et regroupe étudiants, jeunes actifs, VIE qui vivent en commun cette délicieuse aventure qu’est l’expatriation, sans oublier les enfants des familles expatriées !

La section a vu le jour en 2005 et a pour but de mettre en place des services et d’organiser des événements plus spécifiques aux besoins des jeunes membres de l’UFE.

A quoi ressemblera l’UFE Avenir en Andalousie ?

Dans le cadre de la mise en place de la section Avenir en Andalousie, Pierre-olivier Bousquet, président de l’UFE Catalogne, m’a donné le conseil suivant :

 « l’UFE Avenir doit être à l’image de son Président »

Alors qui suis-je ?! Pour faire bref, je suis une jeune femme expatriée depuis 2009, web entrepreneure et professeure de langues. Mariée, je suis devenue, depuis peu, une jeune maman. Voilà déjà plusieurs aspects dégageant différents axes pour les futurs projets de la section Avenir Andalousie.

L’éducation et le plurilinguisme, sujets qui me sont chers, seront ainsi au coeur de la philosophie de la section Avenir. Je souhaite également mettre en place le pôle stages/emploi pour les étudiants et les jeunes actifs, mais aussi pour tous ceux qui recherchent du travail. Car in fine, la recherche d’un emploi, c’est penser à son avenir ! Il sera aussi question d’organiser des sorties et des rencontres pour les jeunes, sans oublier les enfants !

Dans cet esprit, des réunions mensuelles seront organisées pour discuter des thématiques liées à la section et à la mise en place de projets et services. Consultez à ce titre l’agenda du site.

Rejoignez les membres UFE Avenir Andalousie !

Vous souhaitez participer aux activités de l’UFE Avenir Andalousie ? Vous connaissez des jeunes susceptibles d’être intéressés par la section ?
N’hésitez pas à nous contacter via l’adresse courriel avenir@ufe-andalousie.org
Je vous invite également à aimer la page facebook dédiée UFE Avenir Andalousie.

A très vite !

A la rencontre d’Isabelle BETTON, présidente de l’UFE Andalousie

 

 

Isabelle Betton a fondé l’UFE Malaga en 2009. L’association a ensuite pris le nom de l’UFE Malaga-Costa del Sol, avant de devenir l’UFE Andalousie le 11 avril 2014. Lisez le témoignage de notre présidente, une femme dynamique, altruiste et audacieuse.

Présentez-vous en quelques mots

Je m’appelle Isabelle Betton. Je suis née à Paris de mère espagnole et de père suisse. J’ai vécu, jusqu’à mon départ pour l’Espagne, en région parisienne, à Andilly, d’où, depuis les fenêtres de ma chambre, je pouvais voir Montmartre, la tour Montparnasse, mais surtout, le moulin de Sannois, véritable baromètre qui m’a permis à bien des moments de me protéger de la pluie. J’ai une licence en lettre hispanique.

Pourquoi avoir quitté la région parisienne ? Racontez-nous votre parcours en Andalousie.

Pour des raisons de santé, mes parents ont décidé de venir s’installer en Andalousie. Les débuts ont été difficiles car je quittais une capitale pour me retrouver dans une ville de province, et je peux vous assurer que Malaga telle qu’on la connait aujourd’hui, n’a rien à voir avec celle que j’ai connue à mon arrivée. Heureusement, j’ai réussi à me faire des amis, j’ai rencontré celui avec qui je partage ma vie et j’ai mes deux filles que j’adore. Depuis toujours, je partage ma vie entre la France et l’Espagne, deux pays que j’aime, malgré le fait que l’on me considère française en Espagne et espagnole en France, mais je pense que c’est le cas pour tous les expatriés. Cela me permet de ne jamais me sentir loin de mon, pardon, mes pays, et d’éprouver toujours autant de plaisir à retrouver mes amis français et espagnols.

Vous exercez la fonction de présidente depuis 2009. Pourquoi avez-vous décidé de lancer et de diriger l’association à Malaga ?

Je suis présidente de l’UFE Malaga-Costa del Sol, aujourd’hui UFE Andalousie, depuis plus de 5 ans maintenant. Moi qui ne croyais pas en les associations, je reconnais que si je m’étais intéressée à appartenir à une association, ma vie aurait été dans un premier temps plus facile. En effet, mes débuts en Espagne ont été périlleux et avant de sombrer en dépression, seul le fait de pouvoir retourner à Paris m’avait aidée à supporter l’Andalousie. Je n’aurais jamais créé l’UFE Malaga, sans l’entêtement de Francis Huss, président de l’UFE Espagne, qui, durant de longs mois, m’a stimulée à la créer. Et je ne le regrette pas :  j’ai fait la connaissance de personnes d’horizons divers, mais aussi, j’ai dû apprendre à me discipliner, moi qui n’aime guère cela. En somme, l’UFE m’a beaucoup apporté : rencontres, connaissances, confiance et respect.

1