• 00 34 952 372 885
  • info@ufeandalousie.org

Cercle de l’histoire: Napoléon et la folie espagnole.

Cercle de l’histoire: Napoléon et la folie espagnole.

Napoleón, et la folie espagnole, le mardi 18 avril, à 19h00.

 » En 1808, l´Alliance franco-espagnole se met en place pour lutter contre l´Alliance anglo-portugaise.

Les troupes impériales françaises se transforment en troupes d´occupation, en particulier dans les provinces du nord. La famille royale espagnole, de Bourbon, abdique en faveur de Napoléon, qui place son frère, Joseph Bonaparte, sur le trône d’Espagne. 100.000 soldats impériaux campent en Espagne et partout éclatent des heurts entre la population et les soldats.

Le chaos s´installe et la population espagnole se soulève en masse contre l´occupant. C´est la guerre, d´un type particulier, la première « guerrilla » à l´échelle d´un pays et la naissance du sentiment national espagnol. Irak, Vietnam, Algérie : toutes les guerres de libération puisent leurs racines dans la première d’entre elles, celle que les Espagnols livrèrent, il y a tout juste deux siècles, aux armées de Napoléon. En 1807, l’Empereur, ivre de ses succès, lance ses soldats à la conquête de la péninsule dans ce qu’il croit être une promenade militaire. « C’est un enfantillage, ces gens ne savent pas ce qu’est une troupe française ; croyez-moi, cela finira vite », déclare-t-il. Six ans plus tard, 110 000 soldats français ont trouvé la mort en Espagne ou au Portugal et la retraite s’achève sous les murs de Toulouse. C’est un peuple qui s’est levé contre l’envahisseur. Le mot guérilla naît durant ce terrible conflit pour désigner à jamais ce que l’on nommait alors « la petite guerre ». Celle des partisans, des embuscades, des soldats massacrés, torturés ; horreurs dont leurs camarades se vengent sur les populations avec une égale barbarie. La guérilla est aussi urbaine : les sièges des villes espagnoles rappellent ceux de l’Antiquité. Il faut des mois pour les réduire, rue par rue, maison par maison, en se battant contre les hommes mais aussi les femmes et les enfants. Scènes d’une cruelle modernité qui plongeront les soldats français dans un enfer qu’ils n’avaient pas connu jusque-là. La guerre d’Espagne fut une folie qui rongea l’Empire. Huit personnages ont été choisis pour la raconter : Junot, Soult, Masséna, Dupont, Joseph Bonaparte, Fournier-Sarlovèze, Hugo, Bugeaud. À travers leur histoire, petite ou grande, ils sont les acteurs de cette « folie espagnole ».

Isvebe

Laissez votre message

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aller à la barre d’outils