Une année de plus, le temps est venu de faire la déclaration d’impôt sur le revenu. Le bureau des impôts a lancé un APP avec le nom frappant de « votre déclaration en un seul clic”. Nous voulons attirer votre attention sur la nécessité de vérifier que toutes les données sont correctes, et surtout, que les déductions et réductions auxquelles vous avez droit sont correctement appliquées.
La proposition de déclaration d’impôt sur le revenu calculée par l’Agence fiscale est faite avec les données disponibles fournies par des tiers, tels que les sociétés où le contribuable travaille, les institutions financières où il a des comptes, des plans de pension, des hypothèques, ou l’organisme qui lui accorde une subvention. Il est possible que certaines de ces données portées à la connaissance de l’Agence fiscale ne soient pas correctes. D’où l’insistance à vérifier toutes les données et à ne pas se contenter des données fournies par le bureau des impôts. En outre, d’autres données, telles que les cotisations aux associations d’orphelins ou à des entités similaires, les cotisations versées aux associations professionnelles obligatoires ou les cotisations syndicales qui, selon la loi, ne sont pas détenues par le bureau des impôts, n’apparaissent ni dans les informations fiscales ni dans le projet et sont déductibles du revenu du travail.
D’autres données inconnues de l’AEAT, (AGENCE TRIBUTAIRE ESPAGNOLE)lorsqu’elles ont subi des modifications, concernent l’état civil, la naissance ou l’adoption d’enfants en cours d’année ou le droit à déduction des ascendants, qui ne peuvent être fournis que par les personnes concernées.

Si l’une des informations n’est pas correcte, la seule personne responsable de la déclaration est le contribuable, jamais le bureau des impôts. Si nous commettons une erreur au détriment du bureau des impôts, en demandant un remboursement plus important ou un montant moindre à payer, le bureau des impôts frappera à notre porte pour la corriger et nous serons redevables d’une pénalité. 
Ce bureau professionnel est au courant de toutes les nouvelles règles fiscales à appliquer dans la déclaration d’impôt sur le revenu de 2018 afin que votre facture fiscale, en tant que contribuable, soit ajustée à la loi, en évitant les erreurs qui produisent des pertes d’argent causées par (remboursement moindre, quota plus important à payer, sanctions, etc.)
Nous restons à votre disposition pour toute précision dans les numéros de téléphone et les courriels suivants : 

Note : Au verso, nous énumérons les documents les plus courants à prendre en compte lors de la préparation de la déclaration d’impôt sur le revenu :

  DOCUMENTS A PRENDRE EN COMPTE POUR LA DECLARATION DE L’IRPF

CONCEPTS X1.

1.les informations fiscales du bureau des impôts.  

2.Photocopie du DNI. (Pour avoir la date de validité et obtenir les informations fiscales)  

3.     Le projet de déclaration.  

4.     Attestation de retenues sur le salaire.  

5.     Attestation de prestations et de déductions (pensions et chômage).  

6.     Attestation de comptes bancaires (comptes courants, livrets et dépôts à terme).  

7.     Reçu de l’impôt sur les biens immobiliers (maisons, locaux, garages).  

8.     Attestation de prêt au logement (ordinaire ou locatif), si elle a été déduite avant le 01/01/2015.  

9.     Réception des loyers perçus et facturation des dépenses (maisons, locaux, garages).  

10.  Attestation de retenues sur le loyer des locaux.  

11.  Communication du jeune locataire.  

12.  Acte de vente ou de donation de biens (vente de maisons, de locaux, de garages) et achat de biens.  

13.  Certificat de titres cotés (actions, dette publique ou privée).  

14.  Certificat de titres non cotés (actions et participations).  

15.  Attestation ou « déclaration de position » des fonds d’investissement (FIM, FIAMM, SIM, SICAV)  

16.  Attestation d’assurance vie, retraite et santé.  

17.  Certificats d’invalidité.  

18.  Certificat de régime de retraite.  

19.  Livres de comptabilité (employeurs et professionnels).

 20. les formulaires pour les déclarations fiscales obligatoires (employeurs et professionnels).

 21.  Retenue professionnelle des certificats.  

22. réception de dons à des organismes de bienfaisance.  

23.  Attestation de paiement des cotisations syndicales.  

24.Attestation de cotisation pour les associations professionnelles obligatoires.   

25.Changement de statut au cours de l’exercice (mariage, divorce, etc.).  26.Naissance ou adoption dans l’année fiscale.  

27.  Les ascendants à charge

FrenchSpanish
0
× Contact