• 00 34 952 372 885
  • info@ufeandalousie.org

Tina Verpoorten présente

Tina Verpoorten présente

4 artistes de différentes techniques, au centre culturel, Pablo Ruiz Picasso Torremolinos

du 8 au 22 mars 2019

Vernissage le 8 mars à 19h00

Horaire de l’exposition:

Du lundi au vendredi de 10h00 à 20h00 

Samedi de 10h00 à 13h00.

Tina Verpoorten

De nationalité belge, autodidacte, je vis en Andalousie et depuis la retraite après avoir voyagé à travers le monde, je réalise le rêve qui m’a toujours habité, je peins et je m’essaye à toutes les techniques. 

Curieuse de tout,  j’aime les gens, les contacts, les livres, la poésie,  la musique et la nature.

Si  je pouvais vous dire avec des mots ce que mon art veut vous dire, je serais un écrivain. Mes travaux sont l’expression de mon âme  des  pensées que je ne peux exprimer avec des mots. 

Si mon travail vous parle, vous me connaitrez un peu mieux. Mais plus encore s’il vous inspire, il vous apprendra quelque chose sur vous-même.

Alessandro Lando

« L’artiste crée en copiant », c’est ce que j’ai lu dans un article d’un magazine d’art il y a longtemps, à l’école. Cette affirmation a pénétré profondément en moi sans que je le veuille, et après avoir tenté à maintes reprises de me prouver le contraire, j’ai dû m’abandonner à ce qui me semble maintenant évident : comme un miroir, l’artiste reflète le monde, interne ou externe, figuré ou abstrait. On redonne ainsi au monde une image de lui-même, non pas pour ajouter quelque chose qui manque, mais pour se réaffirmer dans son existence. Ensuite, la « copie » de la nature est devenue importante, ce qui passe par une observation attentive. L’observation est donc un instrument fondamental et primordial. Ces œuvres sont le résultat d’un processus où j’ai découvert comment l’idée ou le concept d’une chose peut aliéner et confondre ce que l’on voit vraiment. Ainsi, par exemple, une pomme n’est plus l’idée de « pomme ». mais une forme que mes sens perçoivent comme ronde et avec des couleurs et des tonalités spécifiques. Avec l’exercice et le temps, la sensibilité des perception s’affine, et dans chaque tableau on découvre de nouvelles nuances sur la façon dont la réalité nous est présentée, non pas ce qu’elle est, mais simplement ce qu’elle apparaît ; la composition et la couleur sont également très importantes, toujours dans la tentative d’harmonisation avec ce que Kandinski définit comme un besoin intérieur.

Gabrielle Ange

Gabrielle Ange, artiste de renommée internationale, est née à Paris, en France, où elle a étudié à l’École d’art moderne.

Elle a vécu dans plusieurs pays et a développé son travail de peintre aux Etats-Unis, en Espagne et en France, où elle a reçu des prix (Grand Prix d´Aquitaine, Grand Prix du Sud Ouest et Biennale du Sud Ouest).

Son travail est le médium des messages spirituels à travers la peinture, qui reflète l’Essence dans les peintures murales et la peinture à l’huile sur toile.

Un exemple clair est son récent ouvrage « Children of the World », qui montre l’importance de la spiritualité, à travers les yeux des enfants qui sont notre avenir.

Ses œuvres ont été exposées dans les plus importants musées et galeries du monde et font partie de nombreuses collections privées :parmi eux : L’Opéra Galerie (Paris), Château de la Forêt, Musée de Livry Gargan, Peintres du spectacle, Maison de la Radio ;Salon D’Automne Flamboyance, Ministère de la Culture Paris. Exposition Tour Montparnasse.

Dominique Van Eeckhoudt

« Mon nom est Dominique Van Eeckhoudt. Je suis belge et vis dans un petit village au sud de Bruxelles.

Mariée et maman de deux grands enfants, je travaille dans le monde paramédical.

Je connais le monde des fractales depuis quelques années déjà. En 2015, lors d’une formation en langues, j’ai choisi de faire un exposé sur les fractales. Mes explications ont déclenché du fou rire, mais aussi de l’incrédulité. En effet, comment faire comprendre que les mathématiques peuvent aboutir à des images aussi variées et colorées.

Passer d’une simple droite à un « Chaos sublime et bien ordonné » au travers de définitions rigides. Au fil de mon étude, je me suis rendu compte des possibilités inouïes qu’offraient les mathématiques ! Je me suis initiée à des programmes informatiques et j’ai commencé à créer des images algorithmiques. Il faut quelques années d’apprentissage pour arriver à maîtriser cet Art.

« Cette passion me plonge dans un univers parallèle. Je me projette dans des lieux imaginaires, mes images inspirent (ou non) un lieu, un objet, un environnement… La liberté d’interprétation est totale. Et je m’y plonge avec délice ! »

Tina Verpoorten

Laissez votre message

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aller à la barre d’outils