• +34 952 372 885
  • info@ufeandalousie.org

Author Archive Fabienne Prévot

Axarquia

axarquia plan.001

Son  nom vient de l’arabe Ash-sharquía (الشرقية), qui signifie l’oriental.

C’est une enclave dans la région orientale de l’Andalousie –  province de malaga- qui nous offre de nombreux accès, aussi  escarpés qu’en bord de mer. 

Région riche de montagnes, – jusqu’à  2000 m  d’altitude-  de vallées de lacs , de villages typiques et plage de la méditérannée,  l’Axarquia  est riche de son histoire. Ses terres ont témoin le témoin du  passage de nombreuses cultures depuis la préhistoire jusqu’à  nos jours.

Des traces des Phéniciens, Grecs, Romains et Arabes nous le rappellent dans bien des lieux.

Je vous propose de rentrer dans les terres au-dessus de Malaga , afin de découvrir  de nouveaux paysages des villages , mais surtout des histoires voir l’Histoire de l’Axarquia.

J’ai choisi pour vous la présenter de suivre des routes thématiques- ici  la route de la “pasa” (raisins secs),  mais  aussi  quelques « hors-piste »

C’est à 15 kms de malaga que  je découvre Totálan .

Pour y accéder, une route sinueuse qui  donne sur des vallées très vertes , ornées de plantations en plateau . 

C’est fou de voir ici,  sous un climat subtropical autant de verdure .

De larges Rio  aujourd’hui  « seco » donnent aux paysages une couleur noire,  mais très esthétique.

Totalan c’est le petit  village authentique par excellence. 

Tout  d’abord, y  arriver se mérite,  puis  l’on y  découvre au  hasard des pas, une tour  dite du  “violin” qui  est l’ attraction touristique.

axarquia.001

Et puis dans les rues les mamies du  coin font leurs courses, des hommes assis sur des marches en pierre discutent, et un crieur  des rues annonce ses produits du  jour aujourd’hui « Boquerones, Mariscos, pescados » un crieur c’est quand même plus sympa qu’une vitrine de supermarché non ?

axarquia.002

Et bien sûr, une jolie  petite église.

À la sortie un beau parc nous remercie de notre visite , il est en cours d’arrosage, car ici  il fait  chaud, très chaud en ce mois d’août  et l’eau  a valeur d’or bleu. 

Point de raisins secs, mais  je suis sur leur chemin .

axarquia.003

Sur la route

Prochaine étape : Comares

Allez quelques 25  km de route tortueuse pour arriver à  Comares à  735 m d’altitude.

Son nom vient de l’arabe « Hins comarix « : le château  d’altitude 

Construite sur  un rocher, la ville domine le couloir du Periana  et sa devise est « Plus près du ciel que  de la terre ».

Elle est  aussi  connue comme « balcon de l’Axarquia » , balcon d’où l’on surplombe à 360 °  la  vallée assise sur un énorme morceau de pierre, on peut voir au loin trois lignes de montagnes , embrumées de soleil ,  et en bas des oliviers , des amandiers.

Entre montagne  et vallée la ville  a prouver  sa place « stratégique » elle a longtemps été  l’un des points de vigilance de Omar Ben Hafsun 

Nous  sommes accueillis par de belles arches de style arabo- musulmanes, qui forment la « puerta de Malaga »l’une des entrées de la ville. Plus loin dans la ville, El Ajibe arabe constitué d’une galerie d’élégantes  arches vous  surprendra. 

Une petite place nous accueille, à  droite une vue  panoramique  et un kiosque à musique, occupé aujourd’hui par un groupe d’hommes qui discutent  passionnément.

axarquia.007

Bien sûr le restaurant où nous nous abriterons de la grande chaleur ( Il est midi ) un peu plus tard. C’est  aussi un musée constitué de pièces meublées comme on vivait  ici au 19e siècle. 

En baissant les yeux dans les rues  nous pouvons suivre différents chemins, en suivant des empreintes de pas en céramique, intégrés au sol.  

axarquia.008

Le dédale de rues commence et nous  allons de surprises en  surprise.

Des maisons aux portes bleues, de beaux et divers  carrelages « azulejos », des fleurs , des recoins , des plaques en terre nous indiquent sur quelques murs  le nom de personnalités du  lieu .

Tout icinous ramène à l’histoire arabo-musulmane, la vallée est magique :en un motComares est incontournable.

Petit  hors-piste  à Periana 

Ah comme il fait  bon se perdre pour découvrir .

Ainsi de Periana , connue pour  ses cultures de pêches et d’huile d’olive. Des eaux soufflées nous attendent .

« Los baños de vilo » à 6  kms de Periana sont un petit bassin naturel offrant une eau  riche en souffre connue pour  ses vertus réparatrices des problèmes cutanés . 

Ici on vient s’y  baigner, mais aussi  remplir des bouteilles de ce remède naturel.

Si cet article vous a intéressé, n’hésitez pas de nous faire part de vos commentaires. 

1